• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

De l’intérieur vers l’extérieur

pensamiento-creativo

En parcourant ce site, vous remarquerez que la philosophie de vie qui y est décrite remet un certain nombre de concept en question. Notamment, il propose un chemin peu commun. Celui-ci mènerait au bonheur et à l’accomplissement de soi (Il existe autant de chemin que d’étoiles dans le ciel mais une seule obscurité pour les voir briller). Ce qui est écrit, remet aussi en question la nature même de ce que nous sommes.

Des lecteurs trouveront des réponses à leurs questions. Pour certain, ce qui est écrit fera écho avec leur ressenti le plus profond. A ceux-là, j’ai envie de leur dire ceci :

Utilisez cette philosophie de vie pour aimer et partager. Cette conception de la vie ne doit en aucun cas vous marginaliser. Cette manière de penser doit vous permettre de vous accomplir quelque soit le contexte dans lequel vous vivez, quelque soit les personnes que vous côtoyez. S’il vous manque quelque chose, vous devez le trouver en vous. Vous n’avez pas besoin de le prendre ailleurs. Quand vous serez riche de cette découverte, vous aurez simplement envie de la distribuer.

A tout moment, vous devez vous sentir à votre place dans ce monde, tel qu’il est. Avec ces peines et ses joies, avec son lot de bonheurs et de malheurs. Vous devez pouvoir comparer ces deux concepts – le bien et le mal – à – la lumière et l’obscurité – la lumière étant tellement plus belle lorsqu’elle brille dans l’obscurité.

A aucun moment vous ne devez vous sentir éloigné des gens qui ne pensent pas comme vous. A aucun moment vous ne devez porter un jugement sur les personnes qui ne conçoivent pas la vie telle que vous la concevez. Car le sens même de la vie réside dans l’expérience que nous en faisons, quelle que soit cette expérience…

Il ne nous appartient donc pas de juger de l’expérience des autres.

N’oubliez pas que la seule révolution qu’il faille accomplir est en soit et que la seule personne qu’il faille convaincre est soi-même.

Échanger sans convaincre. Donner sans imposer. Observer sans critiquer.

Ne grandissez pas au point de ne plus voir personne.

« La croissance ne se fait pas de bas en haut mais de l’intérieur vers l’extérieur » Franz Kafka

Rayonnez par ce que vous êtes et non pas par ce que vous dites. Le partage se fait dans le savoir-être et pas dans le savoir-(re)dire…

Quelle que soit la connaissance que les gens auront de votre parcours de vie, les personnes que vous côtoierez vous renverront toujours à ce que vous êtes. Tel un miroir… Alors observez la nature de vos relations avec les autres car elle vous indiquera ce que vous êtes effectivement entrain de partager…

Enfin, sachez que vous ne visiterez jamais ce site par hasard… Le hasard n’existe pas… Alors, soyez attentif car c’est votre ressenti qui vous guide en ce moment…

Namaste

8 Réponses

  1. Merci Pensiamento pour ce rappel, pour ce beau message. Il me fait penser au verset de ce Psaume : »Ta parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur ma route » car ce que tu dis là peut être utilisé comme un guide pour rester dans l’Amour.
    Chaque fois qu’on se sent différent, si éloigné de l’autre, voire superieur à l’autre, comme ayant plus de connaissance, d’expérience ou je ne sais pas quoi d’autre, c’est qu’on est en train de se fourvoyer, c’est qu’on est sorti du chemin éclairé et qu’on marche à nouveau dans les ténèbres de l’ego et de l’illusion.
    Je me suis laissée piegée dans les filets de l’ego spirituel pendant des années, et j’en sors à peine avec la grâce de Dieu.
    C’est un piège subtil et insidueux ou la connaissance et la compréhension intellectuelle qu’on peut avoir des choses spirituelles nous fait croire qu’on « est arrivé » alors qu’en fait on n’est même pas parti… Une part de notre coeur est sans doute touchée, mais l’ego récupère tout à son compte, pour construirre son image illusoire. Il jette les pensées mondaines pour les remplacer par des spirituelles, mais c’est toujours la même illusion, les mêmes ténèbres.
    Et cela se voit et peut se ressentir dès que sont utiisées ses connaissances et compréhensions pour nous éloigner, nous séparer des autres, pour nous sentir différents (dans le sens de supérieur, hélas, la plupart du temps), comme tu le dis si bien.
    Le pire des mensonges (le plus malfaisant) est celui qu’on se dit à soi-même.
    « Quand je parlerai les langues des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis une cymbale qui retentit » c’est-à-dire du vent. (La1 cor.13)

  2. Merci Lénah,

    J’ai écrit cette article mais comme toi, je me remets en question régulièrement et j’observe la nature de mes relations avec autrui. J’observe si cette manière de concevoir la vie me rapproche de qui Je suis… J’essaye, du mieux que je peux, d’être en accord avec moi-même…

    Être en accord avec soi-même peut nous amener à choisir de nous éloigner de l’expérience d’autrui quand ces expériences sont issues de la peur et vont à l’encontre de notre projet d’épanouissement. Nous sommes libres… Mais s’éloigner de l’expérience de quelqu’un ne signifie pas forcement s’éloigner de qui Elle est…

    Nos expériences sont belles lorsqu’elles ne se font pas au dépend de « qui nous sommes ». Comprenez: lorsqu’elle ne se font pas au dépend d’autrui et pour commencer, de nous-même…

    « Se trahir soi-même pour ne pas trahir l’autre reste de la trahison » N. D. Walsch

    Et puis, – Nous, l’autre – ce sont des mots qui ont le même sens…

    Merci pour ce partage Lénah…

    Namaste

  3. Cher Pensiamento,

    Merci pour ta réponse, mais je ne comprends pas bien ce que tu veux dire par »éloigner de l’expérience d’autrui quand ces expériences sont issues de la peur »
    La peur qui vient de nous, ou des autres? Ou les deux?

    J’ai passé ma vie à me trahir moi-même pour ne pas trahir les autres, soi-disant, en fait, c’était par peur de ne plus être aimée.
    Mais c’est vrai qu’il faut OSER, au début, être soi-même, malgré cette peur Car souvent, nos proches ont du mal à accepter que l’on change, surtout si en changeant on devient moins dépendants d’eux. Cela les renvoie à leur propre peur de ne plus être aimés.
    J’ai compris ce que tu as dit dans le sens que lorsqu’on commence à oser être Qui on est, on est encore fragile, et que l’éloignement physique peut être une aide. Sur ce sujet, il y a un très beau texte sur « psychologiedelame » concernant l’âme soeur et qui nous dit que l’absence de cette âme soeur, ou l’éloignement physique ou relationnel, peut être un cadeau si on utilise ce temps comme une occasion de se redéfinir soi-même. De se recréer. Tant qu’on est encore sujet à se laisser influencer, à retomber dans la vieille image que les autres attendent de nous.

    Sois en paix

  4. Tu as bien compris ce que je voulais dire…

    Je parlais de la peur qui vient des autres. Il faut faire la distinction entre « Qui est  » la personne et « ce qu’elle choisi d’être ».

    Lorsque le projet de quelqu’un va à l’encontre de ce que nous voulons être, je pense qu’il est sain de s’éloigner de ce projet. Nous devons avant tout être en accord avec nous-même. Pour ce la, il faut être à l’écoute de son ressenti le plus profond. Il nous préviendra lorsqu’il sera sain pour nous de nous éloigner de l’expérience de l’autre.

    S’éloigner du projet de quelqu’un n’est pas une forme de jugement. S’éloigner du projet de quelqu’un n’est pas un échec. S’éloigner du projet de l’autre n’est pas un abandon.

    Reste des situations délicates comme le fait d’être parent, le fait d’être en couple, l’amitié, etc. Toutes des situations ou nous pensons être investi d’une « mission » et donc dans l’obligation de garantir le bon déroulement de celle-ci.

    C’est dans ce genre de situations que nous sommes prêt à nous trahir pour ne pas trahir l’autre.

    Si nous voulons transmettre de l’amour et non de la peur, il est important que nous puissions rester intègre, authentique, en accord avec nous-même.

    “On ne peut jamais recevoir plus d’amour qu’on en ai prêt à recevoir.

    On ne peut donner plus d’amour qu’on n’en a en soi.

    L’amour que vous renvoie l’Autre puise sa source dans votre propre cœur. “

    Deepak Chopra, “Le chemin vers l’amour”

    Namaste Lénah

  5. Cher Pensamiento Creativo,

    Il se dégage beaucoup d’amour, de lucidité et de paix dans ce que tu écris, et ça me fait du bien. Merci.

    Bien vu pour les « situations délicates ». Ca m’a beaucoup touchée.

    Je me suis trahie moi-même pendant des années en voulant être Super Woman, mère parfaite, épouse parfaite, autant dire « Mission impossible »…
    Et après des années de « dévouement » j’ai réalisé que non seulement je m’étais trahie moi-même en coupant mes ressentis pour accomplir coûte que coûte ma soi-disant « mission », mais en plus, j’avais trahie les autres aussi.
    Car l’amour qu’on donne pour essayer en vain de combler notre sentiment de non-valeur, n’est pas un véritable amour, c’est une espèce de marchandage.

    Je dis cela sans tristesse ni amertume car j’ai pu me pardonner moi-même quand j’ai compris que mon âme avait créé cette situation pour me permettre de faire cette expérience qui m’amènerai ensuite à choisir autre chose, à choisir ce qui Me reflète et exprime réellement Qui je suis.

    Il y a-t-il un autre moyen d’apprendre que par l’erreur? Je ne crois pas. C’est pourquoi c’est vrai, c’est grâce aux ténèbres que la Lumière brille plus fort.

    « On ne peut donner plus d’amour qu’on n’en a en soi. » C’est d’avoir compris cela il y a quelques années qui m’a permis de pardonner à mon père.
    J’ai été libérée quand j’ai compris qu’il y a de l’Amour au fond du coeur de chacun – il y en avait même dans celui d’Hitler! – mais que chacun ne peut le donner qu’en fonction de son histoire personnelle, de son ouverture de coeur.
    Notre nature essentielle est Amour, n’est-ce pas merveilleux de savoir cela? Mais le robinet est fermé, ou à peine entre-ouvert. Le paradoxe, c’est que c’est lla peur qui nous l’a fait fermer, la peur de souffrir de manque d’amour…

    Avec amour,
    Lénah

  6. A lire sur « Dieu Autrement » cet article qui s’intitule: « L’éléphant fou« …

    Ce texte complète à merveille cette discussion…

  7. Cher Pensiamento,

    J’expérimente cette philosophie depuis quelques temps déjà et elle ouvre mon coeur et mon âme et ceux de la personne en face de moi. Elle ne peut qu’ouvrir puisqu’elle nous rend à nous -même…
    Merci de ces précisions qui sont essentielles.
    Ce que l’on croit ou vit, surtout lorsque cela touche au spirituel, ce que l’on croit doit nous amener à l’union et nous permettre justement d’être serein partout, dans toutes les situations et face à tous les êtres… fort de soi-même, sans vouloir persuader quiconque, c’est un changement intime, profond, presque invisible, mais qui simplifie tellement les relations à l’autre
    .
    Tu sèmes de la Lumière, je viens régulièrement en rattraper au vol.
    Merci.

  8. Merci Isabelle,

    Ta lumière m’éclaire aussi, tel un petit cailloux blanc qui me guide lorsque je doute…
    Namaste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :