• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

Et tu apprends…

pensamiento

Aprés un certain temps,

Après un certain temps, tu apprends la subtile différence entre tenir une main et enchaîner une Âme.

Et tu apprends que l’Amour n’est pas seulement la recherche d’un appui et qu’une présence ne signifie pas la sécurité.

Et tu commences à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats et que les cadeaux ne sont pas des Promesses.

Et tu commences à accepter tes défaites en gardant la tête haute et les yeux ouverts, avec la grâce d’un adulte, non le chagrin d’un enfant.

Et tu apprends à bâtir toutes tes routes sur ton « aujourd’hui » parce que le sol de tes « lendemains » est trop incertain pour faire des plans et le futur a sa façon bien à lui, de te laisser tomber à mi-chemin.

Après un certain temps, tu apprends que même les rayons de soleil brûlent, si tu en abuses.

Alors tu plantes ton propre jardin et tu décores ton âme au lieu d’attendre que quelqu’un t’apporte des fleurs.

Et tu apprends que tu peux réellement endurer, que tu es vraiment fort et que tu as vraiment de la valeur.

Et tu apprends et tu apprends.

Avec chaque « au revoir » tu apprends.

Veronica A. Shoffstall

11 Réponses

  1. Merci, merci, merci.

    Vous tous qui doutez, si vous saviez combien ces mots sont en totale et parfaite adéquation avec mon chemin intérieur actuel. C’est comme si Dieu me parlait en direct à travers ces mots. J’en ai les larmes aux yeux.
    J’étais assise là, et j’ai soudain eu envie d’aller sur ce blog, juste pour prendre ce message qui nourrit mon âme :

    Alors tu plantes ton propre jardin et tu décores ton âme
    au lieu d’attendre que quelqu’un t’apporte des fleurs.

    Et tu apprends que tu peux réellement endurer,
    que tu es vraiment fort et que tu as vraiment de la valeur.

    Et tu apprends et tu apprends
    Avec chaque “au revoir” tu apprends.

    Je ne suis pas seule, nous ne sommes pas seuls. Nous sommes abondamment aimés. Nous ne pouvons pas être seuls car nous sommes tous la Seule et Unique et Même personne sous des myriades d’apparences différentes. Et c’est cette partie la Plus Merveilleuse et Lumineuse de Moi-même qui vient de parler à la partie qui a oublié Qui Elle est.
    Ecoutez votre coeur, suivez votre intuition, faites confiance à ce que vous ressentez au plus profond de vous. Là est la Vérité, la Paix et la Joie.
    Merci encore et Heureux Saint Valentin à tous et toutes. Soyez votre Amoureux, Amoureuse…

    • Bonjour Lénah,

      tes écrits semblent refléter une grande richesse intérieure récemment découverte.
      Quel chemin t’a emmené sur la piste de ta propre découverte, celle de l’amour en toi et en les autres ?
      Un tel état oblige à se respecter et aussi à respecter l’autre quel qu’il soit.

      ICS

      • Cher In Corpore Sano,

        La souffrance tout simplement. La souffrance morale et affective.

        La souffrance est l’ultime cadeau du divin pour nous donner l’énergie de revenir à la maison, quand nous n’avons pas suffisamment de courage ou de conscience pour le faire de nous-même.

        C’est quand on a mal au dos qu’on arrête de porter des fardeaux trop lourds pour nous. On cherche d’abord quelqu’un d’autre pour les porter à notre place, ensuite on cherche des outils mécaniques pour le faire, et si les fardeaux sont toujours là dans notre vie, on commence enfin à les regarder et à se demander pourquoi on les porte, et si c’est vraiment utile et nécessaire?

        Alors on fait le tri dans tout ce qu’on avait choisi de transporter, on se met à enlever au fur et à mesure ce qui n’est pas vraiment essentiel, nécessaire, vital, et à la fin – je n’y suis pas encore – je sais que je vais m’apercevoir qu’il ne reste plus rien…ou s’il reste quelque chose, on s’aperçoit que ce n’était pas un fardeau mais un cadeau.

        Les noms précis des chemins ne me semblent pas d’une grande utilité pour vous, du moins dans le cadre précis de ta question. Car je ne voudrais pas qu’on croie que ce sont eux précisément qui ont eu ce pouvoir. Les messages et les enseignements spirituels ne sont que des révélateurs de ce qui nous correspond à présent, ce pour quoi nous sommes mûrs.

        Je pourrai dire cependant, que l’aide la plus précieuse que j’ai pu recevoir est celle de ma mère dont sa propre mère était bouddhiste et qui m »a parlé de spiritualité très jeune, dès 8 ans, quand j’ai commencé à poser des questions sur le pourquoi de la mort, de la souffrance, etc..
        Ces nombreux échanges spirituels que nous avons eu et que nous avons encore, au-delà de tout dogmes, me sont revenus dans les moments les plus sombres de ma vie, et m’ont guidés comme un phare dans la tempête.

        J’ai toujours refusé de voir la souffrance comme une fatalité, mais avec un sens. Même si je ne le comprenais pas, je savais qu’il était là.

        Cette graine semée en moi dans l’enfance a germé tout doucement et a fleuri quand j’ai lu et relu et re-relu Conversations avec Dieu, il y a environ 5 ans.

        A présent, j’éprouve une immense gratitude pour toutes les souffrances traversées dans ma vie, car ce sont elles qui l’ont arrosée et m’ont donné la niak pour trouver le sens.

        Tant que j’ai cherché à me libérer de la souffrance, par peur, par fuite, la pousse n’a pas beaucoup grandi. Je n’ai pas utilisé l’alcool ou la drogue, mais les connaissances spirituelles, cependant c’est presque pareil, ça stagnait, voire s’étiolait.

        C’est quand j’en ai eu vraiment ASSEZ et qu’un désir ardent de connaître la Vérité, MA vérité a commencé à poindre, que la croissance à repris.
        Ce qui me fait vraiment grandir, ce n’est pas de chercher à ne plus souffrir, mais d’utiliser cette souffrance pour savoir Qui Je Suis vraiment, pour savoir qui est Dieu/la Vie/l’Amour/le Soi.

        Si vous avez des enfants, partagez avec eux votre foi, les visions qui vous ont élevé, libéré, c’est le plus beau cadeau d’amour que vous pourrez leur apporter. ( et je n’ai pas dit forcez-les à avoir la même foi que vous…)

        Namaste,
        lenah

      • Cher ICS,

        Si tu n’en as pas encore eu l’occasion, je te conseille de visiter le magnifique blog de Lénah à cette adresse : Dieu Autrement

        Au plaisir…

  2. Merci Lénah,

    Merci de partager ton bonheur !

    Je te souhaite de puiser sans retenue dans tout cet amour que nous côtoyons en permanence sans parfois nous en rendre compte. Cet amour qui n’a de conditions que les nôtres…

    Bonne Saint Valentin et je te souhaite aussi d’être ton amoureuse…

    Namaste

  3. C’est vrai… c’est nous les premiers qui mettons des conditions à notre amour, pour autrui et pour nous-mêmes.

    Et j’ai vérifié encore une fois la règle spirituelle qui dit que c’est lorsque nous acceptons de ne pas avoir quelque chose, par lâcher-prise confiant – et non par résignation – que ce que cette chose nous est donnée.

    Ce matin, mon mari m’a offert une rose blanche…

    « Alors tu plantes ton propre jardin et tu décores ton âme
    au lieu d’attendre que quelqu’un t’apporte des fleurs. »

    Amusant, non?

  4. « Etre » d’abord et puis « aimer », « aimer un être d’abord » et puis « aimer le monde entier »…

    Sans doute prend-on les choses à l’envers quand on cherche une moitié à tous prix… alors qu’il faut être soi-même « complet » pour aller vers l’autre sereinement et être capable d’amour vrai.
    En même temps c’est lors de ces expériences que l’on découvre chacun des parts de soi…

    Bisous lumineux à tous!

    Isabelle

  5. C’est vrai, Isabelle, allez sereinement vers l’autre…sans attentes.
    C’est souvent plus facile avec des personnes qui peuvent devenir des amis.
    Alors qu’avec une personne avec qui ont peut avoir la relation la plus intime qui soit, ça remue beaucoup de choses et l’enfant blessé, en manque, ressort…
    Je suis en train de relire tout le chapitre 8 de conversations avec Dieu Tome 1 qui m’éclaire beaucoup et rejoint tout ce qui a été dit là.
    Bisous,
    Lénah

  6. A ceux et a celle par qui tout arrive je dédie ce poème.

    Aime, aime la vie en nos coeurs unis
    Tu vas, tu viens,
    Splendeur magnifique de nos coeurs unis.
    Unis la rose
    La rose se reforme à l’encre de mes larmes,
    Gouttes précieuses de nos coeurs comblés.
    Sème, sème la vie de ta palette multicolore
    Colore la vie.
    La vie s’en va, s’en vient, je SUIS

  7. Merci pour ce très beau poème Therese !

    Namaste

  8. Encore une fois ce ? m’amène à découvrir un texte plein d’enseignements et de bon sens et oui, j’apprends et je ne m’en lasse pas. C’est vrai que je découvre une force en moi que je ne me connaissais pas.
    J’apprends et j’apprendrais encore demain et après…

    Namaste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :