• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

Actualité

Mis à jour le 29 juillet 2009

Gnothi seauton

Ci-dessous, une capture d’écran de l’actualité de ce jour. Nous sommes le mardi 28 juillet 2009 et le très réputé journal « Le Monde » résume involontairement, en quelques titres, l’état d’endormissement dans lequel est plongé le monde mais le vrai cette fois…

Gnothi Seauton

A leurs manières, les puissants médias nous conditionnent au fait que rien ne va dans le monde, preuve à l’appui. Ils nous apprennent à ne voir que ce qui ne va pas. A voir les news, nous ne pouvons que constater notre impuissance face à tout ce malheur…  Canal +, à l’époque, a tenté de faire un journal des bonnes nouvelles mais sans succès…

Nous sommes capables de nous affliger rien qu’à regarder l’actualité. Nous sommes capables de passivité naïve juste en regardant l’actualité. Et l’actualité devient notre actualité ! Pire, nous sommes capable de nous identifier à une équipe de football qui a perdu un match. Nous pouvons pleurer, être agressif, violent…

Gnothi SeautonSoyons particulièrement vigilant lorsque nous sommes soumis aux médias.

Lorsque vous regardez le journal, fermez les yeux de temps à autre pour vous rappeler d’être Conscient.

Il ne s’agit pas de banaliser mais d’être Conscient plutôt qu’affligé . Ressentir des émotions, oui mais sans pour autant s’identifier elles. Les médias doivent nous encourager à aimer plus le monde plutôt qu’à s’en méfier. Et quand je suis désolé de ce que je lis dans l’actualité, je ne parle pas des titres qui sont bien réels mais du fait qu’ils nous encouragent à nous perdre dans notre mental. La sélection des nouvelles à diffuser témoignent exclusivement d’expériences négatives comme si ces seules expériences avaient de l’intérêt pour l’Humanité. Cette démarche, tournée sur l’expérience négative, suscite la peur, l’angoisse et souvent, la colère…

Chaque édition d’un journal devrait par son contenu nous permettre de nous regarder avec « l’œil intérieur » pour parvenir à appliquer cette fameuse citation de Gandhi :

Soyez vous-même le changement que vous voudriez voir dans le monde
(Gandhi)

Au contraire, de manière implicite, les médias nous font comprendre qu’il arrive des choses tristes AUX AUTRES. Le message, c’est: méfiez-vous, ça pourrait vous arriver !

Alors la question à se poser lorsque nous sommes témoins de cela. Lorsque nous sommes Conscient à un point de nous voir NOUS-MÊME être témoin de l’actualité. La question est :

QUI VEUX-TU ETRE MAINTENANT?

Au plaisir de poursuivre ce chemin avec vous…

➦Histoire de la grenouille

pensamiento creativo

Gnothi Seauton

Les habitués du site auront remarqué des changements dans mon pseudo et même dans la teneur de mes articles.

Tout d’abord, j’ai compris récemment quelque chose qui a fait office de révélation pour moi. Je l’explique dans l’article intitulé, Je suis.

Dans mon cheminement, j’ai lu et partagé beaucoup de concept. Aujourd’hui, je constate qu’une pièce du puzzle géant que j’essayais de construire me manquait. Cette pièce m’ouvre une porte sur « moi ». Ce fameux « moi »… Mon cher égo qui m’a porté jusque là. Nous avons encore un bout de chemin à faire ensemble. Maintenant que nous nous sommes découvert, nous devons faire connaissance…

Mon égo a plusieurs noms et l’un de ces noms est pensamiento creativo

Maintenant, je fais connaissance avec pensamiento creativo.

Gnothi SeautonGnothi Seauton n’est pas le nouveau nom de mon petit moi. C’est juste un leitmotiv que je partage avec vous. « Gnothi Seauton » signifie « Connais-toi toi-même » qui est une citation bien connue de Socrate.

Ma démarche est celle-ci:  j’essaye de ne plus m’identifier à autre chose que ce que Je suis…

« …Parce que le mental pensant est le sens du soi qui nait avec l’identification au mental conditionné, ce sens du soi entièrement fabriqué par le mental est toujours à la recherche du plus qu’il pourrait ajouter à lui même. Ainsi, il sera à la recherche de nouvelles idées à accumuler, de nouvelles croyances : maintenant je sais ce en quoi je crois ! Ou peut-être de nouvelles émotions qui deviendront des expériences…. » Extrait de la conférence d’Etkhart Tolle « La transformation de la conscience« 

Alors « pensamiento creativo » qui veut dire littéralement – « pensée créative » en espagnol – reprend toute sa signification…

Et justement, parlons-en :

Nous vivons dans un monde ou nous ne supportons plus de vivre dans le présent.

Nous vivons dans l’espoir de… et dans le regret de… Mais rarement dans le moment présent. Alors que finalement, il n’existe que ce moment. La pensée positive ou créative “fonctionne positivement” lorsqu’elle est vécue au présent.

Pour comprendre cela, il faut constater que ni le passé, ni le futur n’existe. Le passé est constitué de souvenir que nous choisissons ou non de revivre dans le présent. Le futur lorsqu’il arrive est notre présent. Il n’existe donc qu’un seul moment. Tout le reste n’est que construction mentale/égo.

La pensée créative est un choix… De manière perpétuelle, l’Univers nous demande : QUI VEUX-TU ÊTRE MAINTENANT?

La pensée créative, lorsqu’elle est Consciente, consiste à s’en remettre à notre Conscience.  Le témoin divin de nos pensées. Être le témoin de nos pensées soulève une question majeure : qui me regarde penser puisque je pense?

Descartes disait “je pense donc je suis”. Comment peut-il savoir qu’il pense s’il n’existe pas un Témoin de sa propre pensée?

Ce Témoin, c’est notre Conscience. Je l’appelle “Conscience” mais je pourrais l’appeler « Dieu » ou « le Tout » ou « l’Un « ou « la Conscience Universelle » ou encore, « La Vie »…

Lorsque nous nous regardons penser, nous atteignons une dimension spéciale. Celle de l’observateur. Et c’est alors Nous qui posons la question: QUI VEUX-TU ÊTRE MAINTENANT ?

L’Observateur va laisser aller librement le flot de ses pensées sans les retenir. Ceux qui pratiquent la méditation s’évertue à atteindre cette dimension d’acceptation et de non-résistance.

Lorsque vous vivez le moment présent, le flot de vos pensées devient moins sauvage. Le temps s’arrête et vous constatez à cet ultime moment qu’il n’existe pas. Vous vous r-éveillez…

Vous voilà en pleine création positive… Vous voilà à l’écoute de l’Univers qui vous demande: QUI VEUX-TU ÊTRE MAINTENANT?

Votre pensée est syntonisé avec votre Conscience divine… Vous êtes relié au Tout…

Pourquoi?

Parce que le temps n’existe pas. Si vous voulez créer quelque chose dans le futur. Vous demandez à l’Univers de créer quelque chose dans un lieu qui n’existe pas… Vous ne saisissez pas l’opportunité de répondre à sa question. QUI VEUX-TU ÊTRE MAINTENANT?

Il n’existe qu’une seule réponse à cette question…

Je suis

Toutes les autres servent le mental, l’égo…

Je veux ci… Je veux ça… Je voudrais ci… je voudrais ça…  J’aurai voulu ceci… j’aurai voulu cela…  J’espère ceci… J’espère cela… Je veux être comme-ci, je veux être comme-ça…

Il n’y a pas de mauvais choix. Choisir de nourrir son égo n’est pas un mauvais choix. C’est un choix  divin et ce choix n’altère en rien qui nous sommes. Notre véritable Essence ne peut pas être affectée ou blessée.  Ce choix est intrinsèquement lié à la raison de notre existence… Nous devons faire des expériences. La où se situe le problème, c’est lorsque nous nous identifions à nos choix et par la même occasion nous sortons de notre état de Conscience…

Celles et ceux qui veulent vivre dans l’Eveil doivent  être attentif à ne pas s’éloigner de leur Essence. Et pour cela, il faut choisir d’être Conscient quelque soit les expériences que nous vivons. Et plus nous resterons Conscient, plus nos expériences auront un gout de bonheur quelles qu’elles soient…

Une dernière chose par rapport à la pensée créative :

Nous sommes tous inter-connecté. Ce que vous voulez pour vous, vous le voulez pour l’Univers entier à commencer par votre prochain… Et ce que vous voulez pour votre prochain, vous le voulez pour l’Univers entier, à commencer par vous…

Namaste

Etre conscient

colère

Dans notre quotidien, chaque moment de notre vie est une opportunité à faire briller la lumière qui est en nous.  A chaque instant, nous interagissons avec notre environnement, avec les autres, avec des évènements, etc. Tous ces moments, nous les vivons avec plus ou moins d’intensité. Cette intensité, quelle qu’elle soit, est tantôt perçue comme chargée de négativité, tantôt perçue comme chargée de positivité. Nous voilà à la merci de ce qui nous arrive…

Le fait d’être conscient nous permet d’atteindre une nouvelle dimension. Une dimension où les évènements n’ont plus d’emprise sur nous. Une dimension où nous reconnaissons nos émotions sans s’identifier à elles. Une dimension où nous reconnaissons notre égo comme étant ce qu’il est et non comme étant notre identité.

Notre égo…

Ce petit moi, comme le nomme Eckhart Tolle, qui a grandi en même temps que nous et qui régi notre ressenti d’une façon que l’on pourrait qualifier d’aliénante.

Cet égo qui souvent, voir tout le temps, parle en notre nom et trouve nombreux interlocuteurs du même rang.

L’égo a cette particularité d’être très fragile. C’est pourquoi, il tend à se protéger de tout…et de rien. L’égo, quand il s’exprime n’a de pouvoir que sur lui-même ou un autre égo à l’écoute.

Voilà une situation que nous connaissons tous :

Vous êtes dans une file à l’intérieur d’un commerce et vous attendez votre tour depuis 20 min. Arrive enfin votre tour tant attendu. La caissière appelle « la personne suivante » et vous vous présentez devant elle. A ce moment là, alors que vous connaissiez votre place, quelqu’un qui est arrivé après vous, vous prend à partie car vous l’auriez dépassé.

Vous êtes pourtant de bonne foi et vous commencer à sentir de la colère face à l’attitude de cette personne qui remet en cause votre honnêteté devant tous les clients du magasin !

C’est à ce moment là que votre égo entre en scène… Il a été blessé ! Blessé par qui? Par l’égo de ce client qui vous fait passer pour quelqu’un de malhonnête.

Voici un schéma de la scène pour mieux comprendre :

Vous, vous êtes à droite sur le schéma. Les flèches représentent votre champ de perception.

Vous êtes en colère !

Vous êtes « colère »

égo

Ce type de situation arrive souvent. Quelqu’un vous coupe la route en voiture, vous perdez un objet auquel vous teniez (le schéma reste le même s’il s’agit d’évènement. Il suffit de remplacer le client mécontent du magasin par l’évènement en question.)

Pour pouvoir prendre le dessus sur l’égo, il s’agit d’atteindre un niveau de conscience nous permettant de nous dés-identifier de notre émotion, la colère.

Si nous parvenons à faire cela, notre niveau de conscience nous permettra de ne pas être affecté par cet évènement conflictuel et par la même occasion de l’apaiser. Car si l’égo du client qui vous a mis en cause ne trouve d’égo à qui parler, alors il se taira…

La démarche est simple pour atteindre ce niveau de conscience. Il s’agit simplement de changer son point de vue…

Comme cela :

conscience

Vous êtes maintenant … 3

L’égo du client qui vous a pris à parti, votre propre égo et La conscience qui surplombe le tout…

Vous êtes la conscience qui observe la scène sans la juger et qui voit que vous montrez des signes de colère…

Vous ressentez à ce moment là quelque chose de ce genre. Tient, je sens que l’égo de ce client essaye de parler à mon égo. Mon égo l’a entendu, et il est fâché. Mais je n’ai pas envie de le laisser s’exprimer. Je prends les choses en main…

– « Excusez-moi monsieur, je pensais être avant vous mais manifestement, je me suis trompé. Allez-y, passez devant. Vraiment désolé… »

Et l’égo du client de se dire :

Tient, il n’y a personne ici?!? Je pensais qu’il y avait un autre égo à qui parler???! Qu’est-ce que je vais faire maintenant? Je suis là à parler tout seul…

Ou bien il se dira :

Ouf, il n’y a pas d’autre égo ici qui puisse me mettre en péril ! Je l’ai échappé belle !

Ou encore :

Ce client, grâce à votre état de Conscience atteindra aussi ce niveau. Il ressentira quelque chose dans ce genre là : mais pourquoi je m’énerve pour une place. Ce client est sympathique et moi je me suis laissé dominer par la colère. Je ne suis pas cela ! Je ne suis pas colérique.

– « Non, c’est moi qui m’excuse de m’être emporter. Ça n’a aucune importance que vous passiez avant moi. En plus, si ça se trouve, vous étiez effectivement devant moi. Allez-y, monsieur… »

Et votre (La) conscience de s’amuser de la scène… Votre conscience s’amuse de votre propre égo et de celui du client mécontent. Il s’amuse mais ne se moque pas. La conscience ne juge pas.

Lorsque vous assistez à une naissance et alors que le bébé vit un de ses plus gros traumatisme et l’exprime en pleurant à grands cris, vous riez, vous  explosez de joie, vous faites des photos … en fait, vous vous amusez de la scène. Vous êtes conscient que le bébé n’est pas en danger … même s’il semble complètement traumatisé. Vous ne vous moquez pas du bébé qui pleure. Vous montrez seulement de la présence/amour par rapport à l’instant que vous vivez dans « l’ici – maintenant ».

Quand vous êtes conscient, vous êtes relié au Tout. Vous faites Un avec la Conscience Universelle…

Vous Etes

Tout simplement…

Namaste

➦Le pouvoir du moment présent

Je suis

je suis

Ceux qui découvrent ce site où ceux qui y passent régulièrement doivent avoir une impression de recueil de connaissances et d’expériences  diverses.

Sachez que je suis en chemin comme vous. Ces articles ne sont finalement que le compte rendu de mon propre cheminement. Ces connaissances ne sont pas « La vérité » mais un moyen parmi d’autres d’accéder à « Votre vérité » … ou pas…

Eckart TolleAujourd’hui, en écoutant une conférence animée par Eckhart Tolle -La transformation de la conscience-, j’ai pris conscience de quelque chose d’important. Je peux déjà vous dire que cette vidéo est apparue au moment parfait. En fait, au seul moment qui existe ; maintenant. Depuis tout ce temps, je cherche « Qui je suis ». Depuis tout ce temps, j’essaye de vous dire « Qui vous êtes ».

Comme je le lisais sur le site Dieu Autrement. Il existe certaines expériences que l’on peut comparer à des barques nous permettant de traverser une rivière. Une fois la rivière traversée, il s’agit d’abandonner la barque en respectant le fait qu’elle nous a permit d’en être là où nous sommes.

En parlant de certains enseignements que l’on prend pour acquis :

“C’est comme si on emportait sur notre dos la barque qui nous a servi à traverser la rivière.”

Depuis tout ce temps je cherchais à savoir qui j’étais…

Maintenant, je sais…

Je suis

Je continuerai d’entretenir la barque pour qu’elle soit confortable à qui voudrait l’emprunter.

Au plaisir

S’aimer avant tout

pensamiento creativo

Avez-vous déjà pris l’avion?

Avant le décollage, une ou un steward explique les règles de sécurité et notamment celles qui concernent le masque à oxygène. Le steward explique qu’en cas de besoin, des masques tombent automatiquement du plafond et qu’il suffit de les mettre. Mais le steward insiste toujours sur une particularité de cette règle. Il explique que pour les passager accompagnés d’enfant, il faut impérativement que les parents mettent leur masque à oxygène avant de le mettre aux enfants!

C’est important de préciser cela car, instinctivement, on aurait tendance à vouloir d’abord le mettre à ses enfants. C’est un réflexe noble que celui de vouloir prémunir ceux qu’on aime avant soit-même…

Le seul problème en essayant de mettre le masque aux enfants avant nous-même, c’est que nous risquons de nous asphyxier avant de pourvoir le placer correctement à nos enfants. A ce moment là, les enfants seront livrés à eux-même et périront à leur tour faute de n’avoir pu mettre le masque…

Dans la vie, c’est exactement la même chose. Nous devons pouvoir nous prémunir nous même avant de pourvoir être soutenant pour notre entourage. Nous devons pouvoir respirer avant de pouvoir faire respirer les autres. Nous devons nous enrichir avant de pouvoir partager…

C’est une attitude saine que celle de s’occuper de nous avant les autres. Celles et ceux qui essayeront de faire autrement risquent l’asphyxie avant d’avoir pu faire don d’eux-même..

Tout le bien que vous vous octroyez deviendra un puits de richesse que vous pourrez partager ensuite!

Aimez vous d’abord et avant tout !

Quel est votre souhait?

voeux

Notre pensée est créative ! Mais s’il est vrai que notre pensée est créative, il n’est pas dit que tout le monde en soit conscient.

Voulez-vous en être conscient?

Je vous propose de lire ou de relire cet article et puis de faire une expérience :

« La mystérieuse poste« 

PenséeLorsque vous avez lu ce texte, revenez sur cette page et puis postez en commentaire votre lettre. Je vous demanderais juste une chose pour que votre lettre soit valide : c’est d’écrire au présent. Ensuite n’y pensez plus et laissez faire les choses. Quand vous recevrez l’accusé de réception, tenez nous au courant…

Je vous souhaite tout le bonheur du monde…

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Johann Wolfgang von Goethe

De l’intérieur vers l’extérieur

pensamiento-creativo

En parcourant ce site, vous remarquerez que la philosophie de vie qui y est décrite remet un certain nombre de concept en question. Notamment, il propose un chemin peu commun. Celui-ci mènerait au bonheur et à l’accomplissement de soi (Il existe autant de chemin que d’étoiles dans le ciel mais une seule obscurité pour les voir briller). Ce qui est écrit, remet aussi en question la nature même de ce que nous sommes.

Des lecteurs trouveront des réponses à leurs questions. Pour certain, ce qui est écrit fera écho avec leur ressenti le plus profond. A ceux-là, j’ai envie de leur dire ceci :

Utilisez cette philosophie de vie pour aimer et partager. Cette conception de la vie ne doit en aucun cas vous marginaliser. Cette manière de penser doit vous permettre de vous accomplir quelque soit le contexte dans lequel vous vivez, quelque soit les personnes que vous côtoyez. S’il vous manque quelque chose, vous devez le trouver en vous. Vous n’avez pas besoin de le prendre ailleurs. Quand vous serez riche de cette découverte, vous aurez simplement envie de la distribuer.

A tout moment, vous devez vous sentir à votre place dans ce monde, tel qu’il est. Avec ces peines et ses joies, avec son lot de bonheurs et de malheurs. Vous devez pouvoir comparer ces deux concepts – le bien et le mal – à – la lumière et l’obscurité – la lumière étant tellement plus belle lorsqu’elle brille dans l’obscurité.

A aucun moment vous ne devez vous sentir éloigné des gens qui ne pensent pas comme vous. A aucun moment vous ne devez porter un jugement sur les personnes qui ne conçoivent pas la vie telle que vous la concevez. Car le sens même de la vie réside dans l’expérience que nous en faisons, quelle que soit cette expérience…

Il ne nous appartient donc pas de juger de l’expérience des autres.

N’oubliez pas que la seule révolution qu’il faille accomplir est en soit et que la seule personne qu’il faille convaincre est soi-même.

Échanger sans convaincre. Donner sans imposer. Observer sans critiquer.

Ne grandissez pas au point de ne plus voir personne.

« La croissance ne se fait pas de bas en haut mais de l’intérieur vers l’extérieur » Franz Kafka

Rayonnez par ce que vous êtes et non pas par ce que vous dites. Le partage se fait dans le savoir-être et pas dans le savoir-(re)dire…

Quelle que soit la connaissance que les gens auront de votre parcours de vie, les personnes que vous côtoierez vous renverront toujours à ce que vous êtes. Tel un miroir… Alors observez la nature de vos relations avec les autres car elle vous indiquera ce que vous êtes effectivement entrain de partager…

Enfin, sachez que vous ne visiterez jamais ce site par hasard… Le hasard n’existe pas… Alors, soyez attentif car c’est votre ressenti qui vous guide en ce moment…

Namaste

%d blogueurs aiment cette page :