• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

Le couple?

Dieu Autrement

Extrait d’un commentaire de Lénah à propos du couple sur l’article intitulé : pensamiento creativo

A lire et à relire…

N’hésitez pas à partager vos expériences…

Dieu AutrementCher Gnothi,

Je me permets de te recopier une partie de la réponse que j’ai faite sur le blog Conversations avec Dieu, non pas que je l’estime à graver dans la pierre, mais simplement parce que cela reflète tout à fait ce que j’ai envie de te répondre, puisque tu me le demande.
(la question du départ, sur le blog, au titre “Jésus” , catégorie nouveau sujet quotidien, était : “Selon Conversations avec Dieu, pourquoi Jésus était-il célibataire?”)
………………………………………………………………………………………………
“Le célibat spirituel n’est pas une obligation, mais une conséquence.

Si Jésus avait une femme, peut-être lui aurait-il fait l’amour par préférence, par amour pour elle, sachant que cela lui fait se sentir aimée, mais si Jésus est vraiment Jésus, ce que je suis convaincue qu’il est, il aurait plutôt aidé sa femme à faire l’expérience béatifique et libératrice de l’Eveil total.

Non pas que Jésus n’aie pas de plaisir à faire l’amour, au contraire, – le faire avec un coeur totalement ouvert à l’amour de l’autre et avec une conscience éveillée doit être sublime – mais que ce ne soit pas un besoin, un désir pour lui, étant déjà comblé par son Union avec Dieu.

C’est l’acte d’amour suprême : aider autrui à se libérer, à trouver le bonheur sans condition en réalisant sa Véritable Nature.

Crois-tu vraiment que Jésus ait eu le temps d’avoir une relation de couple, de “tomber amoureux”?

Tomber amoureux est totalement un acte fait dans l’illusion. On tombe amoureux parce qu’on projette sur l’autre nos fantasmes,on voit dans le regard de l’autre ce qui nourrit notre ego.

Les Maîtres ne tombent pas amoureux, ils aiment.
Tout. Tout le monde. Tout le temps.
Ou alors on peut dire qu’ils sont tombés amoureux de tout ce qui Est.

CAD nous fait bien comprendre que les relations romantiques (tomber amoureux) peuvent être des expériences très porteuses, mais que nous sommes appelés à dépasser.

Nous sommes appelés à choisir d’aimer sans conditions tout ce qui est, plutôt que de tomber amoureux, qui n’est pas un choix, mais une attraction.

Ange, écoute ce que dit l’apôtre Paul, je trouve que ça répond bien à ta question :


1 Or, pour ce qui est des choses au sujet desquelles vous m’avez écrit, il est bon à l’homme de ne pas toucher de femme;

2 mais, pour éviter l’impudicité, que chacun ait sa propre femme, et que chaque femme ait son mari .

5 Ne vous privez pas l’un l’autre, à moins que ce ne soit d’un consentement mutuel, pour un temps, afin que vous vaquiez à la prière, et que vous vous trouviez de nouveau ensemble, afin que Satan ne vous tente pas à cause de votre incontinence.

6 Or je dis ceci par indulgence, non comme commandement;

7 mais je voudrais que tous les hommes fussent comme moi; toutefois chacun a son propre don de grâce de la part de Dieu, l’un d’une manière, et l’autre d’une autre.

8 Or je dis à ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, qu’il leur est bon de demeurer comme moi.

9 Mais s’ils ne savent pas garder la continence, qu’ils se marient, car il vaut mieux se marier que de brûler.

10 Mais quant à ceux qui sont mariés, je leur enjoins, non pas moi, mais le Seigneur: que la femme ne soit pas séparée du mari;

11 (et si elle est séparée, qu’elle demeure sans être mariée, ou qu’elle se réconcilie avec son mari;) et que le mari n’abandonne pas sa femme.

17 Toutefois, que chacun marche comme le Seigneur le lui a départi, chacun comme Dieu l’a appelé; et c’est ainsi que j’en ordonne dans toutes les assemblées.

24 Frères, que chacun demeure auprès de Dieu dans l’état dans lequel il a été appelé.

25 Or, pour ce qui est de ceux qui sont vierges, je n’ai pas d’ordre du Seigneur; mais je donne mon opinion comme ayant reçu miséricorde du Seigneur pour être fidèle.

26 J’estime donc que ceci est bon, à cause de la nécessité présente, qu’il est bon, dis-je, à l’homme d’être tel qu’il est.

27 Es-tu lié à une femme, ne cherche pas à en être séparé. N’es-tu pas lié à une femme, ne cherche pas de femme.

28 Toutefois, si même tu te maries, tu n’as pas péché; et si la vierge se marie, elle n’a pas péché. Mais ceux qui font ainsi auront de l’affliction pour ce qui regarde la chair; mais moi, je vous épargne.

32 Mais je voudrais que vous fussiez sans inquiétude. Celui qui n’est pas marié a le coeur occupé des choses du Seigneur, comment il plaira au Seigneur;

33 mais celui qui s’est marié a le coeur occupé des choses du monde, comment il plaira à sa femme.

34 Il y a une différence entre la femme et la vierge: celle qui n’est pas mariée a le coeur occupé des choses du Seigneur, pour être sainte, et de corps et d’esprit; mais celle qui s’est mariée a le coeur occupé des choses du monde, comment elle plaira à son mari.

35 Mais je dis ceci pour votre propre avantage, non pour vous enlacer dans des liens, mais en vue de ce qui est bienséant, et pour que vous vaquiez au service du Seigneur sans distraction.

36 Mais si quelqu’un estime qu’il agit d’une manière inconvenante à l’égard de sa virginité, et qu’elle ait passé la fleur de son âge, et qu’il faut que cela soit ainsi, qu’il fasse ce qu’il veut: il ne pèche pas; -qu’ils se marient.

37 Mais celui qui tient ferme dans son coeur, et qui n’est pas sous l’empire de la nécessité, mais qui est maître de sa propre volonté et a décidé dans son coeur de garder sa propre virginité, fait bien.

38 Ainsi, et celui qui se marie fait bien; et celui qui ne se marie pas fait mieux.
………………………………………………………………………………………………
Il est très clair dans ce message qu’en aucun cas le célibat n’est obligatoire, et le sexe un péché, comme cela a été interprété par l’Eglise Catholique,

Il faut se rappeler que toute voie spirituelle est une voie de DETACHEMENT, car l’attachement est le signe INFAILLIBLE de notre fausse identification à ce corps, ce personnage et la croyance en l’illusion du monde.
Donc, le signe qui prouve l’authenticité d’un message spirituel, est son appel au détachement.

C’est fait dans CAD. Mais APRES que CAD nous ait déconditionné le cerveau avec tous les interdits et notion de bien et de mal.

Paul nous dit que la vie conjugale peut nous distraire dans notre quête spirituelle et renforcer notre identification (plaire à sa femme ou à son mari)

En tant que mère de quatre enfants,et qui travaille, je peux te dire que ça a été longtemps un casse-tête pour trouver du temps pour méditer ou lire des livres spirituels…

J’ai la grâce d’avoir un compagnon qui respecte totalement mon chemin, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.
J’ai connu des personnes pour qui ça c’est très mal passé quand l’un deux a décidé de suivre un chemin spirituel et l’autre pas.

Car cela ne veut pas dire que Jésus n’ait eu aucune préférence pour une personne. Sûrement son coeur pouvait être touché plus par un être “le disciple que Jésus aimait” disent les Evangiles. Et pourtant Jésus était Amour pour tous. ” (…)

Merci Lénah

Et tu apprends…

pensamiento

Aprés un certain temps,

Après un certain temps, tu apprends la subtile différence entre tenir une main et enchaîner une Âme.

Et tu apprends que l’Amour n’est pas seulement la recherche d’un appui et qu’une présence ne signifie pas la sécurité.

Et tu commences à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats et que les cadeaux ne sont pas des Promesses.

Et tu commences à accepter tes défaites en gardant la tête haute et les yeux ouverts, avec la grâce d’un adulte, non le chagrin d’un enfant.

Et tu apprends à bâtir toutes tes routes sur ton « aujourd’hui » parce que le sol de tes « lendemains » est trop incertain pour faire des plans et le futur a sa façon bien à lui, de te laisser tomber à mi-chemin.

Après un certain temps, tu apprends que même les rayons de soleil brûlent, si tu en abuses.

Alors tu plantes ton propre jardin et tu décores ton âme au lieu d’attendre que quelqu’un t’apporte des fleurs.

Et tu apprends que tu peux réellement endurer, que tu es vraiment fort et que tu as vraiment de la valeur.

Et tu apprends et tu apprends.

Avec chaque « au revoir » tu apprends.

Veronica A. Shoffstall

Le couple

le couple

« L’amour, se produit lorsqu’on atteint la maturité. On ne devient capable d’aimer vraiment que lorsqu’on est devenu adulte. L’amour de celui qui a profondément besoin de l’autre est un pseudo amour ; alors que la personne intégrée est emplie d’un amour qui déborde vers l’autre, se répand autour d’elle comme la lumière d’une lampe éclaire l’obscurité. L’amour est une fonction de l’être. Celui qui est présent à lui-même émet autour de lui une aura d’amour. Celui qui n’a pas conscience d’être ne dégage rien. C’est pourquoi il a besoin de recevoir, d’être rempli, il est comme un mendiant qui rencontre un autre mendiant et chacun croit que l’autre possède et peut lui donner ce que lui-même n’a pas. Bien sûr, à la fin, chacun sera perdant et se sentira trompé. Comment pourrait-on donner ce qu’on n’a pas, aimer l’autre quand on ne sait pas d’abord s’aimer soi-même ? C’est impossible. On peut tout au plus être malheureux et séparé ensemble, ce qui est pire qu’avant car on se sent encore plus frustré et on rejette la faute sur l’autre. Tel est le paradoxe : ceux qui « tombent » amoureux n’ont pas d’amour, c’est pourquoi, ils « tombent », leur besoin est comme un gouffre sans fond, ils ne peuvent donner. On ne peut aimer vraiment qu’une personne qui est au même niveau d’évolution que soi-même. Une personne évoluée ne « tombe » pas, en amour, elle s’élève. Seuls ceux qui n’ont pas l’intégrité requise pour assumer leur autonomie « tombent » et se sentent piégés, étouffés. Ceux qui s’aiment avec maturité se libèrent mutuellement, ils s’aident à détruire toutes sortes de liens factices, d’attachements. L’amour qui est donné avec la liberté devient un art. »

(Auteur inconnu)

%d blogueurs aiment cette page :