• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

De l’intérieur vers l’extérieur

pensamiento-creativo

En parcourant ce site, vous remarquerez que la philosophie de vie qui y est décrite remet un certain nombre de concept en question. Notamment, il propose un chemin peu commun. Celui-ci mènerait au bonheur et à l’accomplissement de soi (Il existe autant de chemin que d’étoiles dans le ciel mais une seule obscurité pour les voir briller). Ce qui est écrit, remet aussi en question la nature même de ce que nous sommes.

Des lecteurs trouveront des réponses à leurs questions. Pour certain, ce qui est écrit fera écho avec leur ressenti le plus profond. A ceux-là, j’ai envie de leur dire ceci :

Utilisez cette philosophie de vie pour aimer et partager. Cette conception de la vie ne doit en aucun cas vous marginaliser. Cette manière de penser doit vous permettre de vous accomplir quelque soit le contexte dans lequel vous vivez, quelque soit les personnes que vous côtoyez. S’il vous manque quelque chose, vous devez le trouver en vous. Vous n’avez pas besoin de le prendre ailleurs. Quand vous serez riche de cette découverte, vous aurez simplement envie de la distribuer.

A tout moment, vous devez vous sentir à votre place dans ce monde, tel qu’il est. Avec ces peines et ses joies, avec son lot de bonheurs et de malheurs. Vous devez pouvoir comparer ces deux concepts – le bien et le mal – à – la lumière et l’obscurité – la lumière étant tellement plus belle lorsqu’elle brille dans l’obscurité.

A aucun moment vous ne devez vous sentir éloigné des gens qui ne pensent pas comme vous. A aucun moment vous ne devez porter un jugement sur les personnes qui ne conçoivent pas la vie telle que vous la concevez. Car le sens même de la vie réside dans l’expérience que nous en faisons, quelle que soit cette expérience…

Il ne nous appartient donc pas de juger de l’expérience des autres.

N’oubliez pas que la seule révolution qu’il faille accomplir est en soit et que la seule personne qu’il faille convaincre est soi-même.

Échanger sans convaincre. Donner sans imposer. Observer sans critiquer.

Ne grandissez pas au point de ne plus voir personne.

« La croissance ne se fait pas de bas en haut mais de l’intérieur vers l’extérieur » Franz Kafka

Rayonnez par ce que vous êtes et non pas par ce que vous dites. Le partage se fait dans le savoir-être et pas dans le savoir-(re)dire…

Quelle que soit la connaissance que les gens auront de votre parcours de vie, les personnes que vous côtoierez vous renverront toujours à ce que vous êtes. Tel un miroir… Alors observez la nature de vos relations avec les autres car elle vous indiquera ce que vous êtes effectivement entrain de partager…

Enfin, sachez que vous ne visiterez jamais ce site par hasard… Le hasard n’existe pas… Alors, soyez attentif car c’est votre ressenti qui vous guide en ce moment…

Namaste

L’Homme grandi(t)

l11.gif

Depuis toujours, L’Homme essaye de trouver un sens à sa vie. C’est presque « vital » qu’il sache pourquoi il est en vie. Dans quel but? Peut importe s’il trouve une réponse, l’essentiel se trouve, non pas au bout du chemin, mais « sur le chemin ». Sa recherche est bien plus importante que ce qu’il peut trouver. La vie est loin d’être facile et tout le monde sait que « l’espoir fait vivre ». Cette expression ne vient pas de nul part. Elle tient au fait que souffrir sans objectif relève plus de la torture que de la survie. On peut trouver un plaisir dans la souffrance. Simplement, celui de la faire cesser, dans un premier temps. Et dans un deuxième temps, celui de la faire cesser définitivement!

L’histoire de l’Homme nous apprend que celui-ci est devenu de moins en moins crédule face aux diverses explications que des audacieux pouvaient apporter à l’origine de la vie. De moins en moins de personnes sont ouvertes aux théories qui ne sont pas cautionnées par des scientifiques. Il semblerait que l’Homme ne soit plus naif. Maintenant, il vérifie, expérimente et approuve. L’Homme utilise sa faculté de voir, d’entendre, de sentir, de gouter et de toucher. Pour être plus efficace, il construit des machines capables d’accentuer encore plus ces 5 sens. Finit le temps ou la terre était plate, on en a fait le tour. Finit le temps où l’orage était assimilé à la colère des dieux. Non… L’orage c’est juste une perturbation atmosphérique violente, accompagnée d’éclairs et d’averses de pluie.
Cette démarche d’incrédulité n’est pas mauvaise en soit. L’Homme affine sa perception du monde et pour cela, il affine ses sens. Il a raison car a l’époque où il était intuitif, il assimilait tout évènement inconnu à une force divine dont les manifestations étaient à craindre. Il lui arrive encore d’interpréter les choses de cette manière. L’Homme pratique la religion. C’est à dire qu’il craint encore certaines manifestations divines mais il s’est donné les moyens de les contrôler. Il a inventé les rituels. Des rituels parfois plus destructeur que les manifestations divines qu’il craint. Il pratique le terrorisme, la guerre sainte, etc…

Nous sommes complètement perdus dans notre manière d’aborder la vie. Nous sommes partagés entre les théories scientifiques vérifiables et celles religieuses qui demandent d’avoir la foi et parfois même, qui conduisent à la mort. Mais dans tous les cas nous savons qu’il y a une recette miracle qui pourrait améliorer notre vie de manière significative. Qui va nous la donner? Les scientifiques – les psychologues, les médecins, les coachs,… – ou les religieux? Faute de ne pas savoir, nous fonctionnons par essai et erreur. Certains ont besoin de plusieurs fois se tromper pour pouvoir en tirer une expérience bénéfique. D’autres ne voient pas toujours le lien entre la cause et l’effet.

Il reste aussi à comprendre tous ces phénomènes visibles mais inexplicables (maladies – cancer, sclérose, parkinson, maladie de Crohn – phénomènes paranormaux – crop circle – construction antique – pyramides – … ). A défaut de pouvoir répondre à ces questions, soit: l’Homme ne se les pose pas, soit: il s’en réfère à la religion, ou encore, il promet qu’il finira par trouver une réponse à force de chercher et d’expérimenter.

Et si des années d’évolution et d’apprentissage s’apparentant plus à du conditionnement qu’à de l’épanouissement, nous empêchaient d’utiliser pleinement notre potentiel propre? Et si nous négligions depuis toujours une connaissance qui dépasserait tout entendement?

Nous sommes tous intrinsèquement liés
Notre pensée est créative
La dimension du temps n’est pas une ligne mais un espace
Il n’y a pas de passé, ni de futur, seul le présent existe

« La croissance de l’homme ne s’effectue pas de bas en haut,
mais de l’intérieur vers l’extérieur »
Franz Kafka

Texte : Les pouvoirs de l’Univers

%d blogueurs aiment cette page :