• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

Isabelle Dys

dyn001_small150_234_340_jpeg_2577227_d7b40cb3739e66a1108fc50aa008eb36.jpg

Commentaire d’Isabelle Dys à propos de la pensée créative consciente.

« Il faut, je pense, simplement changer de point de vue, et les évènements se modifient en conséquence.
Nous sommes en perpétuelle création et pour être certain de créer ce qui nous correspond réellement il faut se connaitre. Et pour se connaitre il faut tenter des choses, accepter l’inconnu avec confiance et optimisme.
Plus tout en nous sera ouvert, plus nous aurons rapidement des éléments réconfortants puisqu’ils nous reflèterons qui nous sommes…
La confiance amène la confiance, nous vivons en interaction avec le monde, nous ne sommes pas déposés dans un lieu hostile sans mode d’emploi, nous sommes le mode d’emploi…
J’essaie de vivre plus dans cette optique et je trouve les choses plus épanouissantes, même lorsqu’elles paraissent déroutantes, parce qu’elles sont encore la route.
Prendre notre corps, notre vie, notre entourage, tel quel, accepter ce qui est, est sans doute le point de départ d’une vraie possibilité de changement… une reprise en main du libre arbitre…
Tenter un autre regard, seulement se placer ailleurs qu’à l’habitude, changer d’éclairage peut permettre, je crois, une vraie transformation. »

Isabelle Dys

Le libre arbitre

conversazioni-con-dio-vol-3-8k.jpg

« …Il n’y a pas de libre arbitre si le fait de l’exercer d’une certaine manière engendre la punition. Ce serait la une parodie du libre arbitre, une contrefaçon… »

« Conversation avec Dieu » de Neale Donald Walsh tome3

Les deux enfants…

arbre_connaissance.jpgC’est l’histoire de deux enfants à qui on donne une tâche à accomplir. Ils doivent construire quelque chose de compliqué. Au première enfant, on lui donne juste le matériel et on lui signale qu’il peut commencer. Au deuxième enfant, on lui donne le matériel et contrairement à l’autre enfant, on lui donne aussi un plan très détaillé. Ensuite, on lui signale qu’il peut commencer.
Ils terminent presque en même temps leur réalisation et tout les deux ont accompli leur tâche avec succès.
Il y a pourtant une différence majeure entre les deux enfants? Quelle est-elle?

Nous ne pouvons pas déterminer, des deux enfants, qui est le plus intelligent. La seule chose dont on est certain, c’est qu’à la fin de cette tâche, le 1er enfant sait qu’il peut la réaliser sans l’aide du plan. Tandis que le 2 ème enfant ne sait pas s’il peut ou non la réaliser sans l’aide d’un plan.
Le 1er enfant a appris « qui il était » par rapport à la réalisation de cette tâche. Le 2 ème enfant « l’ignore«  encore.
Il ne s’agit donc pas de savoir si l’un est plus intelligent que l’autre. Il s’agit de constater que l’un des deux enfants a appris quelque chose sur lui-même. Le 2 ème enfant aurait peut-être été capable de réaliser la tâche sans l’aide du plan. Mais justement, on lui en a pas laissé l’occasion…
En fait, l’enfant qui a eu le plan, n’a pas eu la liberté de se tromper. Et c’est précisément pour cela qu’il n’a pu accéder à la connaissance de lui même par rapport à cette tâche!
Comment interprétez-vous le sens de cette métaphore?

%d blogueurs aiment cette page :