• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

Promesse de la Vie

pensamiento creativo

Dieu ne t’a pas promis de journée sans douleur, de rires sans regrets, de soleil sans la pluie, mais Il t’a promis du courage pour la journée, du réconfort pour les larmes, et de la lumière pour la route.

Le paradis

Depuis toujours, les religions nous promettent un paradis, un éden, un endroit magnifique où tout serait grandiose et magnifique.

Certains meurent en pensant y accéder. D’autres meurent et tuent par la même occasion, pensant ainsi gagner leur place…

On prie et re-prie pour y avoir droit. On craint de commettre l’irréparable qui nous enlèverait à jamais cette douce promesse d’un monde parfait après la mort.

Quelqu’un sait-il finalement ce qu’est le paradis?

Certaines de nos mauvaises actions nous empêcheraient d’y accéder? Au fait, Hitler est-il au paradis? Et George Busch, fervent Chrétien et dirigeant de la plus grande puissance mondiale, responsable de millier de morts pour une cause dont les véritables objectifs sont flous… ira-t-il au paradis?

Et puis vous? Si vous deviez mourir demain, auriez-vous votre place?

Puis-je partager avec vous ma vision du paradis…? Celle que je ressens au plus profond de moi. Une vision qui n’a rien de symbolique…

Je pense que le paradis est plus accessible que nous le croyons. Je pense que le paradis doit nous permettre de toucher au bonheur absolu. Je pense que le paradis doit nous permettre de vivre pleinement la version la plus grandiose de nous-même. Je pense que le bonheur n’a pas de sens s’il ne peut être partagé et donc le paradis doit nous permettre cette expérience de partage. Je pense que pour connaitre le bonheur de façon perpétuelle, nous devons constamment être confronté à la possible absence de bien-être.

Je pense que lorsque nous serons au paradis nous brillerons d’une lumière qui sera des plus éclatante et son éclat sera d’autant plus beau que nous seront entourés d’obscurité…

Je pense que le paradis est sur terre…

(Citation)

L’équilibre des forces

white_black_dove.jpgConnaissant le principe qu’une chose existe parce qu’elle n’est pas autre chose, on peut tirer beaucoup de conclusion.
La couleur bleu par exemple, n’a sa place dans notre monde que par son opposition à d’autres couleurs. Le mot bleu existe pour marquer la différence qu’il y a entre cette couleur et les autres. S’il n’existait qu’une seule couleur dans l’univers, nous n’aurions pas eu besoin de la définir, ni même d’en parler.
Toute chose existe car son contraire existe. Chaque chose trouve sa définition grâce à tout ce qu’elle n’est pas.
A ce moment la, on peut se poser la question de l’existence de la réconciliation, de l’amour, l’assurance, de la richesse, de la réussite, de l’obtention de quelque chose de convoité, du soulagement, du rassasiement, de la guérison, de la paix, de la naissance, de la confiance, de la bonne santé, de la beauté, de l’agréable senteur, etc. De toutes ces choses si positives que nous vivons chaque jour.
Celles-ci peuvent exister grâce à leur opposé: le conflit, la haine, la peur, la pauvreté, l’échec, la perte, le stress, la faim, la soif, la souffrance, la guerre, la mort, la trahison, la maladie, la laideur, la puanteur, etc
Quel parfait équilibre, les uns servant à apprécier les autres. En effet, comment vivre cette chose magnifique qu’est la réconciliation si nous ne voulons pas faire l’expérience du conflit.
Soyons plus primaire. Qui voudrais avoir le pouvoir de ne plus connaitre la sensation de faim et de soif et de se priver par la même occasion du plaisir d’un bon repas ou d’une bonne boisson rafraichissante?
Cet équilibre est grandiose! Pourtant certains luttent pour renverser la tendance. Certains se plaignent du mauvais côté de la balance. Ils voudraient ne plus être malade, ne plus connaitre la souffrance, l’échec etc…
Refuser cet équilibre, c’est refuser d’exister…

Le malheur ne dépend pas de ce qu’il y a autour de nous. Le malheur dépend de ce qu’il y a à l’intérieur de nous. Notre malheur ainsi que notre bonheur dépend de la perception que nous avons de notre environnement, de nos relations, de nos pairs. A chaque moment de la vie, il nous ait donné la possibilité de choisir qui nous sommes par rapport à ce que nous vivons. Lorsque nous faisons le choix d’être conscient, d’être reliés au Tout, nous ne pouvons pas « être » malheureux. Cela dit nous pourrons « nous regarder » vivre du malheur. Mais ceci est temporaire et ne constitue pas notre Etre, notre Essence.

Sur ce site, je vous propose de vous ouvrir à votre conscience. Je vous propose d’être le témoin de Qui vous êtes…

Métaphore : L’enfer et le paradis

(Extrait du Tao en lien avec cet article : les opposés)

Le monde tel qu’il est aujourd’hui, ying et yang

cimetiere_americain.jpg

L’actualité d’aujourd’hui nous montre que des Hommes se battent au nom de leurs croyances ou pour certains, sous le couvert de leurs croyances.
Ils n’ont pas le même dieu mais qu’importe, ils se partagent le même nombre de victimes. C’est un constat et non pas une critique. Il est certain que placé dans un contexte précis les choix sont souvent les mêmes. Cette constatation rejoint l’idée du précédent texte.

coeur.jpg

Le monde n’est pas que guerre et conflit, il est à part égale, amour et fraternité. Les Hommes sont capables du meilleur comme du pire. Je ne prétendrais aucunement être capable de définir ces deux termes car ils sont relatifs, comme toute chose.
Le monde tel qu’il est aujourd’hui, est en parfait équilibre.
Il ne faut pas être d’un coté ou de l’autre de la balance, il faut juste avoir conscience que nous avons le choix!
Et c’est précisément de ce choix dont il sera question ici, tout au long de cette réflexion…

%d blogueurs aiment cette page :