• Gnothi Seauton
  • "Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu'entre la graine et l'arbre." Gandhi

  • « Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous apercevez quand vous quittez votre but des yeux. » Hannah More

  • Votre article : cliquez⬇

    Gnothi Seauton
  • Le Guerrier Pacifique

  • Tout changement de vie est la conséquence d'un changement de conscience où le lâcher-prise et l'amour de soi sont les clés.

  • Tirage tarot

    Tarot
  • « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi

  • Articles les plus consultés

  • "Même le deuil et la trahison peuvent nous apporter l’éveil" Bouddha

  • ” Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas “ Bouddha

  • meditation

    ” Ne te fie pas aveuglément aux paroles d’autrui, même celles du Bouddha. Observe ce qui t’apporte personnellement le contentement, la paix et la lucidité : là est ton chemin “

    Bouddha

  • Nouvelle Terre

Le dogme

J’aime beaucoup cet extrait que j’ai trouvé sur le site  » Dieu Autrement « :

« Le dogme n’est pas un mensonge, c’est une manière d’enseigner. Le dogme est une aide. Mais il faut savoir s’en détacher. En principe, il doit d’ailleurs disparaître tout seul.

L’Enfer, le Purgatoire, toutes les croyances terrifiantes pour les chrétiens sont avant tout pédagogiques. Il est permis de les perdre. Mais pas trop vite, pas avant d’avoir compris leur utilité.

Socrate disait que les dogmes sont des épouvantails à enfants. En atteignant l’âge adulte [spirituel], celui de la réflexion, il est des gens qui peuvent se passer du Diable. Ils n’ont plus besoin de la terreur qu’il inspire. D’autres persistent dans leurs convictions.

Les croyances religieuse ne sont que des béquilles, elles continuent à être utiles pour les uns, mais deviennent encombrantes pour les autres.”

Frère Antoine (extrait “Le paradis c’est ici!”)

Le paradis

Depuis toujours, les religions nous promettent un paradis, un éden, un endroit magnifique où tout serait grandiose et magnifique.

Certains meurent en pensant y accéder. D’autres meurent et tuent par la même occasion, pensant ainsi gagner leur place…

On prie et re-prie pour y avoir droit. On craint de commettre l’irréparable qui nous enlèverait à jamais cette douce promesse d’un monde parfait après la mort.

Quelqu’un sait-il finalement ce qu’est le paradis?

Certaines de nos mauvaises actions nous empêcheraient d’y accéder? Au fait, Hitler est-il au paradis? Et George Busch, fervent Chrétien et dirigeant de la plus grande puissance mondiale, responsable de millier de morts pour une cause dont les véritables objectifs sont flous… ira-t-il au paradis?

Et puis vous? Si vous deviez mourir demain, auriez-vous votre place?

Puis-je partager avec vous ma vision du paradis…? Celle que je ressens au plus profond de moi. Une vision qui n’a rien de symbolique…

Je pense que le paradis est plus accessible que nous le croyons. Je pense que le paradis doit nous permettre de toucher au bonheur absolu. Je pense que le paradis doit nous permettre de vivre pleinement la version la plus grandiose de nous-même. Je pense que le bonheur n’a pas de sens s’il ne peut être partagé et donc le paradis doit nous permettre cette expérience de partage. Je pense que pour connaitre le bonheur de façon perpétuelle, nous devons constamment être confronté à la possible absence de bien-être.

Je pense que lorsque nous serons au paradis nous brillerons d’une lumière qui sera des plus éclatante et son éclat sera d’autant plus beau que nous seront entourés d’obscurité…

Je pense que le paradis est sur terre…

(Citation)

L’Homme grandi(t)

l11.gif

Depuis toujours, L’Homme essaye de trouver un sens à sa vie. C’est presque « vital » qu’il sache pourquoi il est en vie. Dans quel but? Peut importe s’il trouve une réponse, l’essentiel se trouve, non pas au bout du chemin, mais « sur le chemin ». Sa recherche est bien plus importante que ce qu’il peut trouver. La vie est loin d’être facile et tout le monde sait que « l’espoir fait vivre ». Cette expression ne vient pas de nul part. Elle tient au fait que souffrir sans objectif relève plus de la torture que de la survie. On peut trouver un plaisir dans la souffrance. Simplement, celui de la faire cesser, dans un premier temps. Et dans un deuxième temps, celui de la faire cesser définitivement!

L’histoire de l’Homme nous apprend que celui-ci est devenu de moins en moins crédule face aux diverses explications que des audacieux pouvaient apporter à l’origine de la vie. De moins en moins de personnes sont ouvertes aux théories qui ne sont pas cautionnées par des scientifiques. Il semblerait que l’Homme ne soit plus naif. Maintenant, il vérifie, expérimente et approuve. L’Homme utilise sa faculté de voir, d’entendre, de sentir, de gouter et de toucher. Pour être plus efficace, il construit des machines capables d’accentuer encore plus ces 5 sens. Finit le temps ou la terre était plate, on en a fait le tour. Finit le temps où l’orage était assimilé à la colère des dieux. Non… L’orage c’est juste une perturbation atmosphérique violente, accompagnée d’éclairs et d’averses de pluie.
Cette démarche d’incrédulité n’est pas mauvaise en soit. L’Homme affine sa perception du monde et pour cela, il affine ses sens. Il a raison car a l’époque où il était intuitif, il assimilait tout évènement inconnu à une force divine dont les manifestations étaient à craindre. Il lui arrive encore d’interpréter les choses de cette manière. L’Homme pratique la religion. C’est à dire qu’il craint encore certaines manifestations divines mais il s’est donné les moyens de les contrôler. Il a inventé les rituels. Des rituels parfois plus destructeur que les manifestations divines qu’il craint. Il pratique le terrorisme, la guerre sainte, etc…

Nous sommes complètement perdus dans notre manière d’aborder la vie. Nous sommes partagés entre les théories scientifiques vérifiables et celles religieuses qui demandent d’avoir la foi et parfois même, qui conduisent à la mort. Mais dans tous les cas nous savons qu’il y a une recette miracle qui pourrait améliorer notre vie de manière significative. Qui va nous la donner? Les scientifiques – les psychologues, les médecins, les coachs,… – ou les religieux? Faute de ne pas savoir, nous fonctionnons par essai et erreur. Certains ont besoin de plusieurs fois se tromper pour pouvoir en tirer une expérience bénéfique. D’autres ne voient pas toujours le lien entre la cause et l’effet.

Il reste aussi à comprendre tous ces phénomènes visibles mais inexplicables (maladies – cancer, sclérose, parkinson, maladie de Crohn – phénomènes paranormaux – crop circle – construction antique – pyramides – … ). A défaut de pouvoir répondre à ces questions, soit: l’Homme ne se les pose pas, soit: il s’en réfère à la religion, ou encore, il promet qu’il finira par trouver une réponse à force de chercher et d’expérimenter.

Et si des années d’évolution et d’apprentissage s’apparentant plus à du conditionnement qu’à de l’épanouissement, nous empêchaient d’utiliser pleinement notre potentiel propre? Et si nous négligions depuis toujours une connaissance qui dépasserait tout entendement?

Nous sommes tous intrinsèquement liés
Notre pensée est créative
La dimension du temps n’est pas une ligne mais un espace
Il n’y a pas de passé, ni de futur, seul le présent existe

« La croissance de l’homme ne s’effectue pas de bas en haut,
mais de l’intérieur vers l’extérieur »
Franz Kafka

Texte : Les pouvoirs de l’Univers

%d blogueurs aiment cette page :